Mais de quoi parle t'on ?
Tout le monde parle de sport.

Le terme de « sport » a pour racine le mot de vieux français desport qui signifie « divertissement, plaisir physique ou de l'esprit » 

En traversant la Manche, desport se mue en « sport » et évacue de son champ la notion générale de loisirs pour se concentrer sur les seules activités physiques. La langue allemande admet aussi le terme « sport » et sa définition anglaise en 1831.

la France en fait usage pour la première fois dès 1828. Le sport, contrairement au terme desport, exclut les jeux de société ou jeux de l'esprit qui étaient très pratiqués en France à partir du XIIIe siècle.

La frontière entre jeux et sports n'est pourtant pas très claire. La Fédération française des échecs fondée en 1921 reçoit ainsi un agrément sportif du Ministère de la jeunesse et des sports en 2000, mais uniquement parce qu'elle était une fédération « associée » au CNOSF. Certaines pratiques traditionnelles posent également problème : sport ou jeu ? La question reste encore ouverte.

 

Ces piliers qui mettent surtout en avant l'organisation des différentes disciplines sportives n'excluent nullement les pratiques comme le sport-loisir, le sport-aventure, le sport-santé, le sport scolaire ou l'éducation physique et sportive. Si la compétition est prédominante, il existe toutefois d'autres formes de pratique mettant plutôt en avant le plaisir, la santé, l'éducation ou l'épanouissement.

Le sport moderne se définit par quatre éléments indispensables :

  • La mise en œuvre d'une ou plusieurs qualités physiques : activités d'endurance, de résistance, de force, de coordination, d'adresse, de souplesse, etc...

  • Une activité institutionnalisée, ses règles tendent à être identiques pour l'ensemble de la planète

  • Une pratique majoritairement orientée vers la compétition

  • Une pratique fédérée (sous la tutelle d'une fédération sportive)

Et les arts martiaux, alors !!!

   Un art martial est un style ou une école dont l’enseignement porte principalement sur des techniques de combat, à mains nues ou avec arme.

 

   Historiquement, cet apprentissage intègre une dimension spirituelle et morale visant à la maîtrise de soi , et s’enrichit de multiples connaissances (culturelles, philosophiques et médicales, notamment).

 

  Ainsi, les arts martiaux visent au développement global de l’individu : externe (force, souplesse), interne (énergie, santé), intellectuel et moral.


  Du fait de son histoire, le terme « art martial » est le plus souvent, dans le langage courant, utilisé pour désigner une discipline de combat asiatique, et les arts martiaux les plus populaires en Europe et en Amérique. Ils incluent les arts martiaux japonais, chinois, vietnamiens ou coréens.

 

  Cependant, des écoles similaires d’« arts du combat » existent dans de nombreuses régions et cultures, et les arts martiaux, au sens large, englobent aujourd’hui une grande variété de disciplines.

L'histoire des arts martiaux remonte aux premiers âges de l'humanité et se caractérise par un système complexe de diffusion parmi les cultures et les régions du monde.

Conformémement à ses objectifs permanents, l'association ITHEAM vous propose au travers ses activités sportives de rester  dans le plaisir, la santé et l'épanouissement...

Partenaire ANCV, nous acceptons

Les chèques vacances

Les coupons sport

Vous souhaitez nous joindre ?      Un numéro unique  

Tel : 06 25 50 28 77

  • Facebook Social Icon

LIBERTE D'ASSOCIATION

LIBERTE D'EXPRESSION

 un mel unique         :  itheam@orange.fr

ITHEAM                                                       79, rue Carnot             85300  CHALLANS

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now